Assemblage3 

 


annonce

Coetcandec au bois dormant pendant le Covid…

La crise sanitaire a imposé des mesures exceptionnelles. Ainsi, Les Amis de Coetcandec ont  dû annuler le Printemps de Coetcandec prévu le 20 juin. L’animation musicale et la représentation au théâtre de verdure sont désormais programmées pour les Journées européennes du patrimoine en septembre.

Durant cette trop longue période de confinement, le printemps est arrivé et autour du château la nature repart de plus belle.

Dans le cadre du respect des mesures sanitaires recommandées par la préfecture du Morbihan, les chantiers ont repris au rythme hebdomadaire et progressivement les bénévoles retrouvent le chemin du château pour une mise en beauté avant l’été.

Résolument optimistes, Les Amis de Coetcandec attendent les visiteurs en recherche de lieux authentiques hors des sentiers battus, pour les journées « découverte » de cet été 11-12 juillet et 8-9 août.

 

 

 

La tour attend, elle aussi, le retour d’une période plus sereine. Les bénévoles ont dégagé l’espace près de la tour ; les dossiers administratifs ont été adressés aux financeurs institutionnels (Etat, Région, Département) ; la Fondation du Patrimoine et la Fondation France Bois Forêt  procèdent également à l’examen bienveillant des demandes.

Par ailleurs, la recherche de dons/mécénat est toujours en cours. Les Amis de Coetcandec comptent  sur votre patience et votre soutien dans ces moments difficiles.

 

compo3

 

Par bail emphytéotique de 30 ans nous œuvrons depuis près de six ans à la sauvegarde, restauration et mise en valeur du site de Coëtcandec : un manoir construit au XVIe siècle par les Chohan, et agrandi entre 1833 et 1850 par le comte de La Bourdonnaye. Sur la commune de Locmaria-Grand-Champ, à environ 15 km au nord de Vannes, Coëtcandec se situe dans un écrin de verdure de quelques trois hectares entouré de terre agricole.

Le site (château, communs, clôture, fossés et talus) est inscrit à l'inventaire supplémentaire des  Monuments  historiques  depuis 1939.

Inhabité depuis les années 1910, outre les années 1943-1945 pendant lesquelles les moniales de Saint-Michel de Kergonan y trouvent refuge, le château est tombé en ruine à la suite du démontage en 1960 des deux exceptionnelles cheminées armoriées et polychromes, cheminées transférées et  réinstallées au château des Rohan à Pontivy.

Il nous a fallu dans un tout premier temps dégager les accès, les fossés et les ruines d'une végétation envahissante tant autour qu'à l'intérieur de l'édifice. Puis, nous avons fait réaliser les premiers travaux urgents de consolidation de l'escalier en vis...

Cette année 2020 devrait voir le début de la consolidation et de la restauration de la partie la plus ancienne du château afin d'ouvrir le site à un large public.


Gérard DANET

 

 

QR-Code dieser Seite